loader



LA SPÉCIALITÉ

Lorsque j’étais interne, mon Chef de Service aimait dire « nous sommes les derniers des généralistes » ; la chirurgie plastique reconstructrice et esthétique est la chirurgie des téguments et des formes, unissant 2 activités :
  • l’une réparatrice avec toute sa panoplie de techniques (dont la microchirurgie) utiles à la correction des défects créés par les exérèses tumorales, les traumas, les brûlures, les malformations…partie médicale de la spécialité dont les actes bénéficient d’une prise en charge par la CGSS
  • l’autre esthétique s’intéressant à l’enveloppe corporelle et agissant sur les composants tissulaires de toutes les régions anatomiques pour les conformer autant que possible aux canons de beauté actuels, avec la mission thérapeutique de mieux être pour le patient.
L’extrême variété des demandes et des indications dans la spécialité explique la nécessaire maîtrise de tous les moyens utiles (y compris la médecine esthétique) et l’orientation complémentaire de certains d’entre nous vers des créneaux particuliers comme la chirurgie de la main ou de la face et plus récemment du sein (instituts spécialisés dans la chirurgie oncologique et plastique du sein).